Sud-Kivu: début du procès de 3 prévenus accusés de tuerie à Mutarule

Une vue aérienne de la ville de Bukavu. Photo PhilKin

Trois des sept prévenus, accusés de tuerie à Mutarule, en territoire d’Uvira (Sud-Kivu), comparaissent depuis vendredi 12 août à la Cour militaire de Bukavu.

Il s’agit du greffier de la chefferie de la Plaine de la Ruzizi, du capitaine Enyabombi connu sous le nom de commando et du major Venance Kayumba Nyenyeri, tous deux du 3304e régiment. Deux autres accusés sont décédés alors les deux restant sont en fuite.

La Cour militaire de Bukavu a consacré cette première journée à l’identification des accusés ainsi qu’à la lecture des charges qui pèsent sur eux.

Ces personnes sont poursuivies pour incitation des militaires à commettre des actes contraire à la loi : meurtre, pillage, viol, attaque contre les civils et destruction des biens.

Des sources concordantes renseignent que cette audience publique, organisée au deuxième degré en matière répressive, connait une grande affluence de la population de la Plaine de la Ruzizi.

Le barreau de Bukavu a doté la cour de huit avocats pour assister les prévenus et la partie civile, composée de quatre-vingts plaignants.

L’audience a été renvoyée au samedi à Mutarule et se poursuivra lundi prochain dans la cité d’Uvira.

En 2013, la cité de Mutarule avait connu les massacres 12 morts et et le dernier avec une trentaine de morts remonte au mois d'août 2014.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner