Le Phare : «Beni : des jeunes en colère contre Kinshasa»

 

Photos du Rond Point de Beni.JPG

Revue de presse du jeudi 18 août 2016
 
Le Phare rend compte des échauffourées qui ont opposé, mercredi 17 août les forces de sécurité et les jeunes de Beni. Ces jeunes qui n’arrivent toujours pas à comprendre le massacre d’une cinquantaine de compatriotes, ont fait vivre à la ville, mercredi 17 août, une ambiance électrique caractérisée par des barricades, des pneus enflammés, des marches de colère ainsi que des slogans hostiles au pouvoir.
 
Selon le journal qui cite les sources locales, les forces de l’ordre et de la police ont dû faire usage de gaz lacrymogène et même tirer à balles réelles, durant toute la matinée ainsi qu’une partie de l’après-midi, tour tenter rétablir le calme. Un bilan provisoire faisait état d’un mort et de plusieurs blessés, conclut Le Phare.
 
La question de Beni qui continue de susciter des commentaires en sens divers.
 
Forum des As rapporte qu’à la suite de la réaction du Pape François  qui a dénoncé le silence honteux de la communauté internationale face aux tueries de Beni, les évêques catholiques sollicitent l’implication de la Monusco et de la communauté internationale dans la recherche d’une solution durable au carnage à répétition dans ce territoire du Nord-Kivu.
 
Dans un communiqué publié mercredi le 17 août, renseigne le journal, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a condamné sans réserve ces actes ignobles et en a appelé aux autorités congolaises garantes de la sécurité des populations et de leurs biens, de faire tout ce qui est dans leur pouvoir pour arrêter ce cycle d’atrocités.
 
Les princes de l’Eglise soulignent qu’il revient aux dirigeants congolais d’initier des actions concrètes pour identifier les auteurs de ces massacres et de faciliter une enquête indépendante et objective, conclut le quotidien.
 
La Prospérité de son côté publie la réaction des membres du conseil de sécurité des Nations Unies  qui exhortent le gouvernement de la RDC à mener d’autres actions militaires, conformément au droit international, au droit humanitaire international et aux lois internationales relatives aux droits de l’homme, en vigueur. Ce, avec l’appui de la Monusco en conformité de son mandat, en vue de mettre fin à la menace posée par les ADF et tous les autres groupes armés qui opèrent dans la région.
 
Le journal fait remarquer que pour le conseil de sécurité, les facteurs déterminants des activités de ces groupes armés sont complexes et divers et insiste sur le fait qu’il n’y a pas que la solution militaire au problème des groupes armés, tout en soulignant la nécessité des réponses militaires et civiles élargies.
 
L’Avenir reprend pour sa part les propositions faites par les membres de la Société Civile du Nord-Kivu et de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu lors de leur rencontre avec le premier ministre et certains membres du conseil supérieur de Défense. Thomas D’Aquin Mwiti, Président de la coordination de la Société Civile au Nord-Kivu, révèle que plusieurs étrangers, selon ses informations, ont intégré le mouvement rebelle des Forces démocratiques alliées (ADF). Il recommande l’intensification des contacts avec les pays amis, le phénomène étant devenu un terrorisme de niveau international, rapporte le journal.
  
Dans un autre registre, les journaux évoquent la rencontre entre la Commission électorale nationale Indépendante et les acteurs politiques pour évoquer la publication du chronogramme  des opérations de l’enrôlement des électeurs.
 
La Prospérité parle d’un duel de vérité entre la Ceni et les partis politiques. Pour le journal, cette tripartite CENI-Majorité-Opposition du 20 août sera une tribune que s’offre la Ceni pour démontrer son incapacité à organiser les élections à la fin de cette année et présenter le nouveau préalable majeur de la CENI qu’est la refonte du fichier 2011.
 
Le quotidien révèle qu’au cours de cette réunion, le Président de la Ceni va publier le chronogramme des opérations d’enrôlement des électeurs.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner