Edem Kodjo : «Le dialogue devra se dérouler dans le respect de la constitution et de la résolution 2277»

Edem Kodjo, facilitateur de l’Union Africaine pour le dialogue politique en République Démocratique du Congo lors de l’ouverture des travaux préparatoires à Kinshasa, le 23/08/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le dialogue politique entre Congolais devra se dérouler dans le respect de la constitution congolaise et conformément à la résolution 2277 du conseil de sécurité de l’ONU, a déclaré ce mardi le facilitateur désigné par l’Union Africaine (UA) Edem Kodjo, à l’ouverture des travaux du comité préparatoire de ce forum.
 
Ce dialogue a comme thème « l’organisation pacifique des élections paisibles et transparente en RDC » a-t-il précisé dans son discours inaugural.
 
En rapport avec la crise qui guette la RDC à l’approche des échéances électorales et au refus d’une frange de l’opposition de participer à ce dialogue, M. Kodjo a prévenu que «personne n’en sortira vainqueur».
 
Il a pour cela invité l’autre frange de l’opposition absence de la table des travaux préparatoires du dialogue à « rejoindre le train du dialogue dont les portes restent ouvertes » car, a-t-il conseillé à la classe politique congolaise  «l’objectif de ce dialogue est de relever le grand défi de vivre ensemble et ce serait un signal fort au monde entier».
 
Il s’est dit par ailleurs confiant, estimant que «les congolais sont capable de surmonter leurs divergences, en privilégiant la paix».
 
Dans son discours, il a également reconnu que «beaucoup d’efforts restent encore à fournir par le pouvoir en place afin de favoriser un climat de détente politique favorable au dialogue».
 
Plusieurs personnalités politiques ont pris part à cette cérémonie d’ouverture des travaux du comité préparatoire du dialogue dont les membres du groupe de facilitation, les mandataires d’une frange de l’opposition, de la Majorité Présidentielle, de quelques membres du gouvernement et de la société civile.​

Edem Kodjo indique que sa main reste tendue à l’autre frange de l’opposition [qui boude le dialogue], afin de rejoindre le travail du dialogue qui a démarré.

« Mais comment ne pas le souligner que la famille congolaise ne soit pas entièrement réunie dans la maison commune, notre patrimoine à tous. Sachons que les portes  largement ouvertes de notre enceinte sont prêtes à accueillir nos frères encore absents à qui nous tendons les pommes ouvertes de la fraternité », a-t-il ajouté.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (102)
Ebola (87)
Elections (87)
élection (46)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (18)
Opposition (17)