Massacres à Beni: des ONG féminines interpellent les leaders politiques et religieux

Des femmes des provinces de la RDC participant à l’ouverture du deuxième Forum mondial des femmes francophones le 3/3/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Une vingtaine d’associations des femmes de la province du Nord-Kivu appelle  les acteurs politiques et chefs religieux d’arrêter d’instrumentaliser la population de Beni et Butembo à des fins personnelles et égoïstes. Dans une déclaration commune rendue publique lundi 29 août,  ces associations s’insurgent « contre le cycle de violences qui endeuillent particulièrement les populations civiles de Beni et Lubero» et demandent à ce que « ces violences cessent immédiatement».

Elles se considèrent comme premières victimes de ces violences. Ces femmes jugent « inacceptables et intolérables » les appels à « verser régulièrement le sang des innocents pour de causes non élucidées».

Elles invitent ces leaders politiques et religieux à mener des actions concrètes que les populations de ces contrées ont besoin pour mettre fin à leur souffrance, au lieu d’entretenir des propagandes politiciennes à travers les medias pour alimenter la crise.

A ces populations, ces associations les appellent à la prudence et à ne pas se laisser manipulées par les acteurs politiques de tous bords. Elles conseillent aux jeunes  de ne pas se livrer aux actes de violence qui, selon elles, «permettraient à l’ennemie de la nation de prendre le dessus».
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner