Bukavu: manifestation populaire contre la pénurie d’eau à Ibanda

Vue panoramique de Bukavu, 2004.

Plusieurs habitants du quartier Panzi dans la commune d’Ibanda (Bukavu) ont manifesté jeudi 1er septembre devant la mairie de cette ville pour dénoncer la pénurie d’eau potable durant près de 13 ans.

Hommes, femmes et enfants, bidons  à la main, ont scandé devant la mairie des chants décrivant leur souffrance suite au manque d’eau dans cette circonscription.

Dans le memo qu’ils ont remis au maire de Bukavu, les manifestants ont dénoncé notamment  « la violation grave de leur droit à la vie suite au manque d’eau dans ce quartier durant de longues années ».   

Selon leur représentant, le manque d’eau à Panzi  pousse des jeunes filles à «chercher de l’eau qui ne jaillit que vers 2 heures du matin à 5 kilomètres de leurs domiciles.» Et certaines jeunes filles ont déjà été victimes de viol durant cette quête de l’eau pour leurs maisons, a-t-il indiqué.

Selon les manifestants, en effet, quatorze habitants de cette commune ont déjà trouvé la mort sur la route à la recherche d’eau potable.

Au terme d’une réunion convoquée pour la circonstance  par le maire de Bukavu, le directeur provincial de la Régie de distribution d’eau (REGIDESO) a promis de s’activer pour trouver une solution au problème posé par les manifestants, l’expliquant  par le manque des moyens,  la vétusté de son réseau de distribution et  la forte pression démographique à Bukavu.

De son côté, l’autorité municipale  a indiqué qu’elle réfléchissait avec une organisation internationale pour trouver une solution urgente à ce problème de  pénurie d’eau à Ibanda.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner