Dialogue: l’UDPS appelle au boycott de la rentrée scolaire

Des élèves candidats au Test national de fin d’études primaires (Tenafep), édition 2014 sur une avenue de Kinshasa le 05/06/2014. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’UDPS appelle les parents à boycotter la rentrée scolaire 2016-2017, fixée au lundi 5 septembre sur toute l'étendue nationale.

Le secrétaire général de ce parti de l’opposition, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, explique que cet appel fait partie d’actions citoyennes annoncées pour exiger la tenue du «vrai dialogue»:

«Conformément à la déclaration du Rassemblement du 29 août 2016, où il a été clairement dit: Si le vrai dialogue n’est pas convoqué, le rassemblement se réserve le droit de mener des actions citoyennes pour exiger le vrai dialogue».

Il a également indiqué que cette action devra également se faire en signe de solidarité à de nombreux parents, incapables d’envoyer leurs enfants à l’école en cette rentrée scolaire, faute de moyens.

«Nous estimons que notre voix sera entendue en demandant aux parents de garder leurs enfants pour solidariser avec des millions d’enfants qui n’iront à l’école ce lundi à cause de beaucoup de raisons parce que leurs parents n’ont pas de moyens ou soit encore ne sont pas prêts», a souligné Jean-Marc Kabund-a-Kabund.

Le secrétaire général de l’UDPS explique que l’action de son parti sera pacifique et n’entend pas empêcher la scolarité des enfants en RDC mais plutôt faire respecter la loi.

Il cite par exemple la violation de l’article 43 de la constitution qui consacre la gratuité de l’enseignement au niveau primaire.

Maker Mwangu confirme la rentrée

Dans sa réaction, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté (EPSINC), Maker Mwangu a confirmé la rentrée scolaire pour lundi 5 septembre sur l'ensemble du pays.

A l’occasion, le ministre a invité les parents à envoyer leurs enfants à l'école et reconnait que cette rentrée intervient à un moment où la situation politique est tendue.

Maker Mwangu a également demandé aux acteurs politiques à préserver et protéger l’école :  

«La rentrée scolaire doit être apaisée. Nous venons d’avoir une table ronde à Lubumbashi où les participants ont fait une déclaration forte pour dire que tous les actaeurs politiques de tout bord doivent préserver l’école. Je n’ai jamais vu quelque part à travers le monde des gens qui s’en prennent à l’école».

Il a même préconisé des résolutions des Nations unies qui rendent un caractère sacré à l’école, comme on n’a fait pour l’hôpital.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (102)
Ebola (87)
Elections (87)
élection (46)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (18)
Opposition (17)