Rentrée scolaire: engouement des parents au Marché central de Kinshasa

Vente des articles scolaires au marché de Kinshasa, le 07/08/2015 avant la rentrée scolaire 2015-2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

A 24 heures de la rentrée scolaire 2016-2017, les parents envahissent le Marché central et autres lieux de vente des objets classiques à Kinshasa, a constaté un reporter de Radio Okapi.
 
Le Marché central par exemple, connait une grande affluence des parents dont certains sont accompagnés de leurs enfants.
 
A Kinshasa, de nombreux autres parents n’ont pas pu s’approvisionner un peu plutôt faute de moyens financiers.
 
«Vue l’impossibilité, on n’a pas acheté[des fournitures dans les jours passés], on achète maintenant», a témoigné un parent à Radio Okapi.
 
Parmi les acheteurs, figurent également des élèves.
 
«Je suis venu ici [au Marché central] pour acheter quelque chose: les stylos, les cahiers parce que lundi [5 septembre 2016] il faut que je commence mes études. Il me reste, les ketches, les uniformes et le sac», a confié un élève au Marché central de Kinshasa.
 
A propos des uniformes, une vendeuse des tissus bleus-blancs, au Marché central, a affirmé que la vente tourne au ralenti du fait que beaucoup d’écoles de Kinshasa exigent aux parents d’y acheter des objets classiques principalement des uniformes pour leurs enfants.
 
Une pratique contraire à la décision du ministre de l’EPSINC datant d’août 2008 qui interdit aux écoles d’obliger les parents à acheter les fournitures scolaires qu’elles vendent. 
 
Dans un entretien accordé samedi dernier à Radio Okapi, le ministre Maker Mwangu a reconnu que la rentrée scolaire 2016-2017 intervient dans un moment de tensions politiques.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner