Rentrée scolaire: enseignants et élèves de Bwito appelés à regagner leurs villages

La sortie de classe le 07/09/2015 à Kinshasa à la rentrée scolaire 2015-2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

A une semaine de la rentrée scolaire 2016-2017, le préfet de l’Institut Katwe à Bwalanda, Boniface Kajibwami, a appelé, les enseignants et élèves de la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), à regagner leurs villages.

Les habitants de Nyanzale, Kikuku, Kibirizi, Bwalanda ont déserté, depuis juin dernier, leur contrée à la suite des accrochages récurrents entre les rebelles des FDLR et les Maï-Maï.

Boniface Kajibwami assure que la situation sécuritaire s’améliore grâce aux opérations militaires menées dans la région :

«Tous les groupes qui étaient dans le milieu sont traqués. Les parents peuvent revenir. Qu’ils n’aient pas peur, c’est pour que nos enfants ne puissent pas chômer cette année. Vers Nyanzale, les inscriptions se font déjà. Vers Kikuku aussi, les parents sont déjà là, sauf l’absence de chefs d’établissements. Et à Bwalanda aussi quelques parents commencent à revenir. Si la situation reste telle qu’elle est aujourd’hui, nous espérons que la rentrée scolaire sera effective sur toute l’étendue de la sous-division Rutshuru 2.»

Mais, il reconnaît cependant que cette rentrée des classes ne sera pas facile du fait que plusieurs bâtiments et autres biens appartenant aux établissements primaires et secondaires de cette zone ont été détruits lors des affrontements des groupes armés.

Boniface Kajibwami sollicite notamment l’intervention des humanitaires:

«Les difficultés sont nombreuses. Certains pupitres et mobiliers voir même les salles de classe ont été détruits par les inciviques. Les bancs ont été utilisés comme bois de chauffe. Il n’y a pas de craies, pas de cahiers d’inscription. S’il peut y avoir des humanitaires qui peuvent songer à nous venir en aide, bon, nous nous sommes déjà prêts

Le préfet de l’Institut Katwe a également signalé l’incendie du bureau de l’Inspection Rutshuru 2 par des hommes armés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner