Ordre des scrutins : la présidentielle avant les locales, soutient Thomas Lokondo

Le député national de la majorité présidentielle, Henry Thomas Lokondo, estime que l’élection présidentielle couplée aux législatives devraient précéder les autres scrutins. Dans une déclaration faite mardi 14 septembre à Radio Okapi, il dit se référer à la résolution 2277 du conseil de sécurité des Nations Unies.

« Le Conseil de sécurité a donc décidé  par sa résolution 2277 que l’ordre des élections doit commencer par l’élection présidentielle et législatives. Le Conseil avait pris cette résolution conformément à notre constitution et à la charte africaine de la démocratie, des élections et de la bonne gouvernance », a expliqué le député Lokondo.

Les travaux du dialogue politique national sont suspendus depuis lundi 12 septembre. La majorité et l’opposition sont divisées sur l’ordre des scrutions à organiser. La MP souhaite que les prochaines échéances électorales commencent par les élections locales et se terminent par la présidentielle. L’opposition par contre souhaite que la présidentielle soit organisée en priorité.

Pour Thomas Lokondo, les participants au dialogue devraient s’en tenir à la résolution 2277, qui est un « texte contraignant ».

« Il ne faut pas s’attarder  sur les choses qui sont claires  comme l’eau de la roche. Ce que nous devons avoir à l’esprit est qu’une résolution du conseil de sécurité  des Nations Unies est  un texte qui a valeur juridique contraignante contrairement à une recommandation de l’assemblée générale de l’ONU », a insisté l’élu de Mbandaka.

Henri Thomas Lokondo, a rappelé que cette valeur contraignante des résolutions du conseil de sécurité a été consacrée dans le droit international par l’article 25 de la charte des Nations Unies.

Ce texte stipule : « Les Membres de l'Organisation conviennent d'accepter et d'appliquer les décisions du Conseil de sécurité conformément à la présente Charte ».

Thomas Lokondo dit craindre « une défaillance » du fonctionnement de l’Etat congolais, si la résolution 2277 n’est pas prise en compte au dialogue.

«Ce qui n’est pas bien pour la République et surtout pour nous de la majorité », a-t-il interpellé.​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner