Nord-Kivu : les services de l’Etat accusés de rançonner la population à Kashebere

Les services de l’Etat sont accusés de rançonner la population au niveau de la barrière de Kashebere, en territoire de Walikale (Nord-Kivu). Le chef de groupement Luberiki, Alexandre Bamungo, a indiqué mercredi 14 septembre que ses administrés sont obligés de payer entre 500 Fc (0,5 USD) et 1000 Fc (1,06) pour traverser cette barrière.

«Chaque motard est obligé de payer 500 à 1000 FC (0, 53 USD à 1, 06 USD) avant de passer. Les piétons, eux, présentent leurs pièces d’identité et payent aussi la somme de 500 ou 1000 FC pour se rendre à Nabiondo», a affirmé la même source.

Sur cette barrière, les services de l’Etat qui opèrent au niveau de la barrière de Kashebere sont confinés dans une maisonnette en planche.

Il s’agit notamment de : la DGM, le Péage route, le Bureau2 et le service de mines.

Ces services publics disent avoir été mutés à Kashebere alors ils ne sont pas payés.

Ils affirment qu’ils vivent de ce qu’ils collectent par jour et font rapport à leur hiérarchie.

Alexandre Bamungo dit avoir alerté toutes les autorités du pays de ce problème.

«C’est vraiment un problème. J’ai fait un rapport et j’attends toujours. J’ai essayé d’être là-bas [au niveau de cette barrière] deux ou trois fois pour chercher à savoir pourquoi ils font ça. Ils [services de l’Etat] disent qu’ils ne dépendent pas du groupement», a-t-il ajouté.

Ce chef local demande aux autorités provinciales du Nord-Kivu de mettre fin à cette forme de tracasseries.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner