Violence à Kinshasa : la MONUSCO appelle tous les acteurs politiques à la retenue

La MONUSCO appelle les acteurs politiques de la RDC à la retenue après « des exactions » qu’il y a eu de part et d’autre à la suite des manifestations organisées lundi par l’opposition à Kinshasa, a fait savoir ce mardi Charles Antoine Bambara,  le directeur des informations publiques de la MONUSCO.

La mission onusienne appelle également à une enquête pour « établir les responsabilités des uns et des autres en rapport  avec ce qui s’est passé lundi », a-t-il ajouté, précisant que cette enquête devrait avoir lieu «dès que la situation va se stabiliser».    

D’après le ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab, les violences qui ont secoué Kinshasa suite à la manifestation de l’opposition ont fait 17 morts dont 3 ainsi que des dégâts matériels importants.

Pour sa part, le représentant spécial du secrétaire générale de l’ONU en RDC, M. Maman Sambo Sidikou qui participe actuellement à l’Assemblée générale des Nations unies à New York (USA), a condamné «ces violences qui ont fait 17 morts dont trois policiers» et regrette ces «pertes en vies humaines».​

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner