Kisangani : dix cas de vols à mains armées enregistrés en cinq jours

La ville de Kisangani a enregistré, en moins de cinq jours, dix cas de vols à main armée dont deux meurtres dans trois communes urbaines.

Le ministre provincial de l’intérieur, sécurité et ordre public Maurice Abibu Sakapela a annoncé vendredi 7 octobre, au cours d’une réunion de sécurité, certaines mesures pour mettre fin à cette criminalité urbaine.

« L’on a remarqué dans la plupart de cas que ces gens [bandits] opèrent au-delà de minuit. Dans leur mode opératoire, ils utilisent les taxis motos. Pour contourner cette situation, on va prendre une mesure conservatoire. On va interdire pratiquement la circulation des taxis motos au-delà de minuit, pour que ceux qui assurent la sécurité puissent mettre hors d’état de nuire ceux qui opèrent », a annoncé Maurice Abibu.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner