Massacres à Beni : la MONUSCO demande à la population de faire confiance aux casques bleus

Le chef de bureau de la MONUSCO à Beni, Warner Ken Kate demande à la population de Beni de faire confiance au travail des casques bleus de la MONUSCO sur le terrain.
 
Dans une déclaration faite ce mercredi à Radio Okapi, il exhorte la population à ne pas attaquer son personnel ni ses engins.
 
A l’issue d’une réunion du conseil urbain de sécurité tenue mardi à Beni, le commandant des opérations Sukala1 Sud avait fait état des cas des comportements d’hostilité de la population devant les forces de la MONUSCO.
 
«Le premier objectif de notre mandat est la protection des civils. C’est pourquoi on est en train d’intensifier les patrouilles ici à Beni. La MONUSCO n’est pas une organisation criminelle. Elle est une organisation internationale. Tous les pays membres essaient de faire des patrouilles ici. C’est la population qui les empêche parfois et complique les patrouilles», s’est plaint le chef de bureau de la MONUSCO à Beni, ajoutant que cela était contreproiductif pour les operations qui sont ménées sur le terrain.
 
Warner Ken Kate estime que la MONUSCO peut faire mieux.  Mais pour cela, a-t-il insisté,  il faut que la population lui accorde sa confiance.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner