RDC : le Rassemblement se réjouit du « succès » de la journée ville morte

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement affirme que la journée ville morte décrétée mercredi 19 octobre à travers toute l’étendue de la RDC est un succès. pour le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund-A-Kabund, cette manifestation a réussi à 100%.

« La journée ville morte a réussi à 100%. Les échos que nous avons des autres villes comme Lubumbashi, Bukavu, Goma, Mwene Ditu, Mbuji-Mayi font état de la réussite de la journée ville morte. C’est la preuve que le peuple congolais est derrière le Rassemblement », a déclaré Jean-Marc Kabund-A-Kabund à Radio Okapi.

Il ajoute que cette journée est un double avertissement à la majorité en vue de l’alternance au pouvoir et le rejet des résolutions du dialogue politique.

« Dans cette réussite, il y a un double message. Le premier message, le peuple dit à monsieur Kabila, faites attention, le 19 décembre tu dois quitter le pouvoir. Le deuxième message c’est le rejet total de tout ce qui s’est fait à la cité de l’Union africaine », indique Jean-Marc Kabund-A-Kabund.

Selon lui, l’accord politique qui est signé à la fin du dialogue reste et restera un non événement pour le peuple congolais, d’autant plus qu’il s’est exprimé un jour après la signature de cet accord.

Éviter les exactions et violences

De son côté, la majorité présidentielle (MP) estime que cette nième ville morte apparait comme une tricherie, parce que l’apparence ne traduit pas la réalité.

Pour Alain André Atundu Liongo, porte-parole de cette plateforme proche du président Joseph Kabila, ceux qui ont respecté le mot d’ordre [de la ville morte] l’ont fait pour éviter les exactions et les violences coutumières aux militants du rassemblement.

« L’apparence c’est que la ville s’est réveillée en retard, a commencé la vie à partir de 10 heures, alors que généralement c’est à partir de cinq heures qu’on commence, mais la réalité est que ceux qui ont respecté le mot d’ordre l’ont fait par principe de précautions afin d’éviter les exactions et les violences coutumières aux militants du rassemblement, plutôt que par respect du mot d’ordre », déclare Alain André Atundu Liongo.

Il indique que les organisateurs profitent de « cette ambiguïté pour claironner que la ville morte a été réussie, mais au finish, ceci ne change pas la réalité des choses ».

Alain André Atundu se refuse d’évaluer la journée ville morte et se réjouit que  le mot d’ordre n’ait pas réussi « à arrêter la vie de la nation ».

« La n’est pas la question [de la réussite ou pas]. Je dis que la ville morte n’a pas réussi à arrêter la vie de la nation. Bien sûr, il faut avoir l’honnêteté de reconnaitre qu’au lieu de commencer la vie à 6 heures, Kinshasa a commencé la vie aujourd’hui vers 9 heures, 10 heures », reconnait le porte-parole de la MP.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (73)
Elections (70)
élection (62)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)