Nord-Kivu : une ONG dénonce la récurrence des kidnappings à Rutshuru et Lubero

Vingt-deux cas de kidnapping ont été recensés en deux mois dans les territoires de Rutshuru et Lubero au nord-Kivu, a dénoncé le Cercle international  pour La défense des droits de l’homme, la paix et l’environnement (CIDDHOPE). Dans son communiqué publié jeudi dernier et parvenu dimanche 30 octobre à Radio Okapi, cette ONG indique que ces enlèvements s’opèrent souvent sur l’axe Kiwanja-Ishasha. Les victimes sont pour la plupart des agriculteurs et des voyageurs.
 
Quatre nouveaux cas ont été répertoriés vendredi dernier dans les villages de Busendo et Kaseghe.

A Busendo dans le Rutshuru, ce sont trois motards qui ont été enlevés à environ 30 km de Kiwanja, par des bandits armés.

Selon des sources locales, ces motards précédaient les véhicules escortés par les FARDC sur l’axe Kiwanja-Kanyabayonga, lorsqu’ils sont tombés dans l’embuscade des bandits armés.
 
Par ailleurs, au sud de Lubero, à Kaseghe, à 12 km de Kirumba, sur la route Goma-Butembo, le gérant de la ferme « Meilleure » a été également enlevé. Les ravisseurs exigeraient 2 000 USD avant sa libération.

Le CIDDHOPE, une organisation qui milite pour les droits de l’homme dans la région, demande aux autorités militaires et de la MONUSCO de prendre des mesures pour « sécuriser les populations du Nord-Kivu, longtemps meurtries par les affres de la guerre ».
 
Radio Okapi n’a pas pu joindre les dirigeants de ces deux territoires.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner