Héritier Nosso: «Faute de connaître l’anglais, j’ai été obligé de balayer les rues»

Avocat quand il était en RDC, Héritier Nosso a connu des difficultés à son arrivée aux Etats-Unis à cause de la langue. Il ne connaissait pas parler anglais.

Cette barrière linguistique lui a barré la route au travail qu’il souhaitait faire. Il a accepté un temps de faire le cantonnier, le temps d’apprendre l’anglais, avant de postuler pour l’emploi qu’il désirait.

Actuellement, Héritier Nosso est employé au Centre de ressources des immigrants du Maine, un Etat situé au Nord des Etats-Unis, où il vit depuis une année.

La barrière linguistique a failli lui valoir des ennuis plus graves. Le Congolais raconte aujourd’hui cette scène en rigolant:

«Une fois, j’ai connu un problème. Je discutais avec une fille qui m’a donné son nom. Je lui ai dit que j’aimais beaucoup son nom et que je le donnerai à mon enfant. Elle a cru comprendre que je lui avais dit que j’allais l’épouser et je voulais avoir un enfant avec elle. J’ai eu quelques problèmes à cause de cet incident.»

Tout s’est finalement bien passé.

Héritier Nosso parle de son expérience américaine à Jude Bilanda:

/sites/default/files/2016-11/271116-p-f-diasporaheritiernosso-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (73)
Elections (70)
élection (62)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)