Nord-Kivu : la MONUSCO dresse le bilan de son soutien aux FARDC

Le commandant de la brigade de la MONUSCO au Nord-Kivu, le général Hari Pillai a dressé vendredi 30 décembre le bilan du soutien de la MONUSCO aux FARDC, notamment en ce qui concerne les opérations militaires contre les groupes armés illégaux, à Masisi, Rutshuru, Walikale et au Sud-Lubero.

Il cite principalement la planification des opérations, la logistique et l’évacuation des soldats blessés par hélicoptères, …

Ces opérations militaires mixtes FARDC- MONUSCO sont principalement menées contre les FDLR et de nombreux groupes Maï-Maï dans ces quatre territoires.

« Que ce soit les éléments FDLR ou Maï-Maï, tous ces éléments qui ont osé s’attaquer à la population civile ont eu la puissance de feu de la Brigade [du Nord-Kivu, Ndlr] », indique le général  Hari.

Mais il faudra bien que la population civile se démarque des combattants armés traqués, pour que ces opérations en appui aux FARDC se déroulent positivement, recommande le général Hari Pillai.

Parmi les résultats immédiats, il cite la neutralisation, sinon la réduction de la nocivité de ces combattants illégaux vis-à-vis des populations civiles, mais aussi leur canalisation vers le processus DDR.

En 2016, renseigne Dohotie Coulibaly, responsable de la section DD3R de la MONUSCO, environ 1 500 combattants et leurs dépendants ont été rapatriés, contre près de 1 800  en 2015.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner