Kidnappées depuis deux jours, 8 personnes relâchées au Maniema

Kidnappées le 31 décembre dernier par les miliciens, huit personnes ont été relâchées deux jours après, à Tukutuku, village situé en territoire de Kabambare (Maniema).

Selon le chef de secteur de Saramabila, Marcel Ntumba Luhembwe, ces personnes ont été enlevées alors qu’ils étaient à bord de deux véhicules de la société CIVICOM sous-traitance de la compagnie minière BANRO dans la réfection des routes.

La même source atteste qu’après avoir pillé les véhicules, les assaillants ont mis le feu sur les deux véhicules avant de disparaitre dans la forêt avec les passagers utilisés comme porteurs.

Les rescapés de ce drame parlent d’un groupe de sept personnes dont quatre avec des armes à feu et trois autres munies des machettes.

Alertées, les FARDC se sont lancées à la poursuite de ces assaillants, soupçonnés d’appartenir à la bande du chef milicien Tcheka-Useni.

Le samedi dernier, un autre  véhicule avait été pillé dans le Sud du Maniema. Les services spécialisés se sont rendus sur le lieu pour évaluer les dégâts et prendre certaines mesures sécuritaires.

En 2016, sept véhicules de la société minière Banro avaient été incendiés par les assaillants sur la route Saramabila-Bukavu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner