Les Maï-Maï accusés d’encourager la pêche illicite sur le lac Edouard

La Fédération des comités des pêcheurs individuels du lac Edouard (FECOPEILE) accuse les rebelles Maï-Maï de rançonner les pêcheurs et d’accentuer la pêche illicite. Josué Mukura, coordonnateur de cette structure, affirme que ces miliciens vivent essentiellement de la pêche et du braconnage, depuis que les militaires de la force navale ne font plus des patrouilles sur le lac Edouard.

Josué Mukura déplore le fait ce cours n’est plus surveillé par les services de sécurité:

«La situation est vraiment catastrophique du fait qu’après l’attaque  [de Vitshumbi par les Maï-Maï] le 6 décembre, l’armement de la force navale a été pillé ainsi que tout leur équipement flottant comme les moteurs hors-bords et pirogues de patrouille. A l’ICCN [Institut congolais pour la conservation de la nature], les deux canons rapides avec lesquels ils opéraient ont été brûlés. Maintenant, le lac n’est plus surveillé puisque la force navale et l’ICCN n’ont plus les moyens de déplacement».

Il demande au gouvernement congolais de restaurer l’autorité de l’Etat dans ce lac, pour «sauver les écosystèmes naturels du parc national des Virunga».

Les responsables de l’ancienne équipe de la force navale basée à Vitshumbi avaient été arrêtés après l’attaque de leur base par des Maï-Maï, le 6 décembre dernier. La nouvelle équipe n’est pas encore dotée pour relancer les patrouilles sur le lac, indiquent les sources militaires dans la zone. 
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires