Kasenga: les habitants de trois villages dénoncent l’existence des barrières militaires

Les habitants du  groupement Ntondo, dans le territoire de Kasenga (Haut-Katanga), dénoncent l’existence des barrières militaires dans les villages de Musungwe,  Kawama et Mandubwila. Selon eux, des hommes en uniforme exigent 1 000 FC (1.02 USD) à chaque passage à la barrière.

Certaines personnes qui doivent se faire enrôler pour obtenir la carte d’électeur dans les centres de Kawama et Mandumbwila renoncent à s’y rendre faute d’argent à verser à ces barrières.

De son côté, l’administrateur du territoire de Kasenga, Crispin Umba, assure qu’il y a près d’un mois, lors d’une visite dans ce secteur, il avait  demandé la suppression de ces barrières militaires.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires