RDC: Jérôme Kitoko satisfait du travail abattu par les magistrats en 2016

Au cours d'une cérémonie d’échange des vœux samedi 28 janvier à Kinshasa avec les magistrats, le premier président de la Cour suprême de justice, Jérôme Kitoko, a indiqué que plusieurs dossiers judiciaires avaient été traités au cours de l’année 2016.

Saluant le dynamisme de la Cour et du parquet dont le travail est, selon lui, jugé satisfaisant, M. Kitoko a refusé de reconnaître que toute poursuite engagée contre un homme politique ou assimilé est un «procès politique».

«Le fait pour l’auteur d’une infraction de droit commun d’être un homme politique au pouvoir ou dans l’opposition ne peut aucunement constituer un critère déterminant ou considérer que toute poursuite judiciaire exercée à l’endroit de cette personne revêt incontestablement d’un motif politique», a-t-il précisé.

De son côté, le Syndicat des magistrats du Congo (SYMCO) dénonce la léthargie de la hiérarchie qui ne se préoccupe pas des conditions de vie et de travail des magistrats.

«Le magistrat bénéficie d’une rémunération suffisante à même de conforter son indépendance. Il n’en bénéficie pas et aucun effort n’est soutenu pour que ses droits soient effectifs», s’est indigné le président du SYMCO, Sultani Kayumba.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner