Mbuji-Mayi: 2 militants de la LUCHA libérés après 45 jours de détention

Deux membres au mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA), arrêtés la veille du 19 décembre 2016, ont été libérés le jeudi 2 février à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Au terme de trois audiences, le tribunal de paix de Mbuji-Mayi a déclaré l’action recevable, l’a néanmoins jugé non fondée pour insuffisance des preuves, et par conséquent, a acquitté les deux prévenus.

Alors qu’ils attendaient la réponse du maire de la ville à leur lettre d’information sur le lancement de la Campagne «Bye Bye Kabila», qui visait à signifier au chef de l’Etat Joseph Kabila la fin de son second et dernier mandat, les jeunes membres de la LUCHA à Mbuji-Mayi ont été débusqués et emmenés  par les services de sécurité.

Interpellés au nombre de huit, six ont été relâchés. Les deux, Nicolas Mbiya et Jean-Paul Mwalaba, ont été transférés au parquet général, accusés d’appartenance à un mouvement insurrectionnel.

Après la requalification des faits, il a été retenu à leur encontre l’infraction de propagation de faux bruits, avant leur transfèrement à la prison centrale de Mbuji-Mayi.

Dans son communiqué publié, le samedi 4 février, le Centre d’études et de formation populaires pour les droits de l’homme, (CEFOP DH) apprécie la célérité avec laquelle le tribunal de paix de Mbuji-Mayi a traité ce dossier. Pour cette ONG, le tribunal «vient de faire la démonstration de son indépendance», également de son souci de devoir se conformer à la légalité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner