Tony Sikila: «Faisant partie de l’église, je n’ai pas eu de difficultés pour m'intégrer à Naples»

La vingtaine révolue, Tony Sikila est un Congolais qui vit depuis deux ans dans la ville de Naples (Italie).

Il suit la formation pastorale à la Basilique Royale de Naples pour devenir prêtre.

Tony Sikila dit avoir obtenu facilement les documents administratifs grâce à son cursus de prêtre alors que d’autres étrangers peinent à s’intégrer à Naples.

Les étrangers sont également butés à plusieurs autres difficultés notamment celle liée à la langue italienne.

«Quelqu’un qui ne connait pas leur langue aura du mal à s’intégrer dans la société en arrivant ici ».

 Les difficultés sont multiples. Il faut avoir les documents administratifs et maitriser la langue ilatienne pour mieux vivre à Naples.

Dans un entretien avec Kaki Akiewa, Tony Sikila a exhorté les jeunes congolais à étudier avec conscience pour amener le pays au développement.

/sites/default/files/2017-02/diaspora_tony_sikila.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (72)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)