Le Phare : « Katebe à Kinshasa. « Mouton noir » ou allié du Rassemblement? »

Revue de presse de mercredi 22 février 2017
 
Le retour de Raphaël Katebe Katoto à Kinshasa est le sujet principal que la presse aborde mercredi 22 février 2017.
 
Le Phare présente Raphael Katebe comme le richissime homme d’affaires et opposant congolais et s’interroge: « Mouton noir ou allié du Rassemblement ?».

L’homme d’affaires est rentré à Kinshasa mardi 21 février en fin d’après-midi, pratiquement 12 ans après avoir pris le chemin de l’exil, rappelle le quotidien.
 
Il a improvisé le voyage de Kinshasa pour, officiellement, venir s’expliquer devant la commission de discipline de l’Alternance pour la République (AR), sa plate-forme d’appartenance, qui l’a suspendu à titre préventif, en raison de ses prises de positions et déclarations contraires à celles de ses compagnons de lutte, explique le journal.
 
Si Katebe Katoto plaide coupable et s’engage à respecter les stratégies adoptées par le Rassemblement dans son bras de fer actuel avec la Majorité Présidentielle en vue du contrôle de la Primature et du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre, on pense que ses pairs vont passer rapidement l’éponge sur ses « dérapages » politiques. Mais s’il place sa ligne de défense sur le terrain de la confrontation, on va vite le soupçonner d’entretenir un agenda caché visant à déstabiliser le Rassemblement par la remise en cause du choix de Félix Tshisekedi comme premier ministre et du mode de désignation du successeur d’Etienne Tshisekedi à la tête de cette méga plate-forme politique, suppute le journal.
 
Le Potentiel se pose 36  questions sur le retour de Katebe Katoto et veut surtout savoir dans quelle logique il va présenter sa défense devant ses pairs de l’AR: Katebe Katoto, sera-t-il sur la défensive pour justifier sa position qui n’est toujours pas partagée ni par l’AR, encore moins par le Rassemblement ? Cette plateforme politique a réitéré son « non » catégorique après la proposition du chef de l’Etat, Joseph Kabila, faite aux évêques membres de la CENCO, relative à la présentation d’une liste de candidats en lieu et place d’un seul nom.

Est-ce que cet ancien homme d’affaires de l’ex-Katanga va changer sa position pour s’aligner à celle défendue unanimement par le Rassemblement ? Et s’il est pardonné, Katebe Katoto va-t-il persister à poser sa candidature à la primature alors que le Rassemblement semble pencher majoritairement en faveur de Félix Tshisekedi ? Qu’en serait-il au cas où Katebe voudrait aussi postuler à la présidence du Conseil national de suivi de l’Accord alors que sa composante, l’AR, a déjà choisi Jean Bertrand Ewanga ?

Sans donner des réponses à toutes ces interrogations, le quotidien indique tout de même que les positions de Katebe Katoto le rapprochent plus de la Majorité présidentielle que du Rassemblement. Il est à craindre que ce rapprochement aille jusqu’au coup fatal : le dédoublement du Rassemblement, avance le journal.
 
Ce qui est une crainte pour Le Potentiel ne l’est pas moins pour Africa News qui signe : «une aile parallèle du Rassemblement est en gestation. Katebe rentre et bouleverse les calculs».

Selon les informations parvenues au quotidien, l’homme d’affaires compte pour ce faire s’appuyer sur son parti politique, l’Union des libéraux démocrates (ULD), et certaines figures bien connues dans les milieux de l’opposition. La récente bisbille à la Dynamique de l’opposition, où s’affrontent désormais ouvertement deux factions antagonistes, tend à renforcer cette hypothèse, croit savoir le journal.
 
Si l’on doit se référer au nombre des signatures apposées sur les récents communiquéscontradictoires de deux factions de la Dynamique de l’Opposition, on sait facilement identifier qui est derrière qui. Claudel-André Lubaya et Fabrice Puela soutiennent la candidature «dite de diversion» de Martin Fayulu alors que Gilbert Kiakwama, Ingele Ifoto, Eva Muakasa, Mme Lusamba Tatcher, Freddy Matungulu, Fiyou Ndondoboni, Emery Okundji, Lumeya Dhu Malegi ou Kutumisa Kiota sont favorables à Olenghankoy.
 
«Katebe Katoto de retour», écrit L’Avenir qui note que « ce n’est en tout cas pas un fait fortuit ».

Katebe Katoto foule le sol congolais au moment où d’une part, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) poursuit ses concertations avec diverses parties en vue d’accorder les violons sur les arrangements particuliers (estimés pour le reste à 5% contre un acquis de 95%), liés à l’accord de la Saint-Sylvestre.
 
Aux pères de l’église, Kabila avait insisté lundi dernier sur deux maîtres-mots : la désignation d’un successeur de Tshisekedi, et la liste des candidats à la Primature. Kabila saura-t-il désigner Katebe faute d’un consensus au sein de la grande opposition ? Visiblement, on n’en est pas loin, suppute le journal. Pour le tabloïd, avec le retour de Katebe Katoto, les carottes sont certes cuites pour l’opposition qui se voit adhérer bon gré mal gré au schéma de Joseph Kabila, soutenu raisonnablement par les pères de l’église.
 
Ce que d’aucuns qualifient à tort ou à raison d’une réponse du berger à la bergère qui n’offre plus un tiers choix. Le Rassemblement et consort, tant qu’il s’agit chaque jour qui passe d’une plateforme en déconfiture, n’aurait plus d’intérêt qu’à donner la main, conseille L’Avenir.
 
Si tout va bien, c’est aujourd’hui qu’en principe intervient l’audition de Katebe Katoto, annonce La Prospérité.

Dans tous les cas, c’est une affaire relevant de la cuisine purement interne à l’AR, une des plateformes du Rassemblement. L’arrivée de Katebe Katoto, l’un des sages bien connus de Tshisekedi wa Mulumba, de son vivant, permettrait certainement au Rassemblement de tirer au clair cette situation liée à la bataille de succession. Si cette question persiste encore pendant longtemps, elle ferait chambouler tous les efforts engagés dans les discussions directes ayant abouti à la conclusion d’un accordpolitique, le 31 décembre 2016, sous les auspices des évêques, craint le tabloïd.
 
Forum des As dresse le portrait de l’homme d’affaires.

Il le décrit comme « l’un des principaux artisans de la mise sur orbite du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement sortie de terre en Belgique. Ami de longue date d’Etienne Tshisekedi, Raphaël Katebe Katoto est l’une des rares personnalités congolaises à avoir vu le lider maximo à quelques encablures de sa mort». Ancien président-sponsor du TP Mazembe avant son jeune frère Katumbi, Raphaël Katebe était présent aux négociations intercongolaises de Sun City en Afrique du Sud avant de devenir un partenaire de choix et de luxe de la rébellion du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD).
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner