Affrontements entre miliciens Kamwina Nsapu et forces de l’ordre à Kananga

Des tirs nourris ont été entendus mercredi  22 février dans la matinée à Nganza, une commune de Kananga (Kasaï-Central).

Des habitants, pour la plupart terrés dans leurs maisons, indiquent qu’il s’agit des affrontements entre des miliciens qui se réclament du chef traditionnel Kamwina Nsapu tué en août 2016 et les forces de l’ordre.

Le directeur de l’éducation civique et patriotique de la 21e région militaire, colonel Jean de Dieu Mambweni, parle d’un groupe de miliciens qui s’étaient attroupés  près du bureau de la commune de Nganza.

Il indique que ces combattants ont attaqué l’armée avec des armes de guerre et des calibres de fabrication artisanale.

Les miliciens ont  été repoussés, assure colonel Jean de Dieu Mambweni.

Lundi, un groupe de quatre personnes qui affirment être des chefs des miliciens Kamuina Nsapu a été reçu par le Conseil provincial de sécurité.

Le groupe, conduit par un dénommé Guelord Tshimanga, est allé présenter aux autorités le cahier de charge de la milice.

Ces présumés chefs miliciens ont déclaré se désolidariser des actes de vandalisme commis par des bandits qui affirment agir au nom de Kamuina Nsapu. Le chef traditionnel tué par des forces de l’ordre en août 2016 contestait les autorités publiques. Depuis sa mort, des hommes qui se revendiquent de son groupe affrontent régulièrement les forces de l’ordre dans les provinces du Kasaï, faisant de nombreuses victimes.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner