Une journée «écoles sans enseignants» au Sud-Kivu

Au Sud-Kivu, les enseignants observent ce mardi 28 février une journée «écoles sans enseignants». Plusieurs établissements scolaires de la province n’ont pas ouvert leurs portes. Les élèves qui se sont rendus aux cours ont été renvoyés à la maison.

Les enseignants organisent le même mardi une marche pacifique jusqu’au ministère provincial de l’Enseignement et au service de paie où ils vont déposer un mémorandum.

Ils protestent contre l’idée du gouvernement provincial d’élaguer de la liste de paie leurs collègues intégrés depuis 2012. Pour les autorités, ces enseignants seraient en « surnombre ».

Les enseignants contestent également la baisse de leur pouvoir d'achat suite à la dépréciation du franc congolais.

Le secrétaire provincial du Syndicat des enseignants catholiques du Sud-Kivu cite d’autres raisons de leur mécontentement.

Il explique notamment que les enseignants du Sud-Kivu dénoncent le dysfonctionnement de la Mutuelle de santé qui, selon eux, ne fonctionne que dans la partie Ouest du pays.

«On ne cesse de nous promettre et ça n’avance pas. Un autre sérieux problème : on nous avait promis qu’on serait en train de payer régulièrement mille enseignants par an. Mais chez nous, aucun enseignant n’est payé. Nous avons 44% des enseignants non payés dans la province du Sud-Kivu», a poursuivi le secrétaire général provincial du Syndicat des enseignants catholiques du Sud-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner