Echec sur l’arrangement particulier : l’UREC propose une transition dirigée par les confessions religieuses

Le parti politique de l’opposition Union pour la reconstruction du Congo (UREC) au  Nord-Kivu propose une transition dirigée par les confessions religieuses après l’échec de l’arrangement particulier de l’accord du 31 décembre.

De la sorte, propose le coordonnateur provincial de ce parti, « les acteurs politiques actuels se mettraient carrément de côté pour préparer les élections de la fin de l’année 2017 ».

« Nous pensons que s’il y a blocage, qu’on permette en ce moment-là aux autres Congolais [non acteurs politiques, Ndlr) de gérer uniquement la transition. Qu’on tente un plan que j’ai proposé, celui de demander aux politiciens de se mettre de côté. Qu’on remette d’abord cette chance à la société civile, plus particulièrement aux confessions religieuses. Ce sont des expériences faites ailleurs et que nous pouvons aussi expérimenter. Que ces gens [les confessions religieuses, Ndlr] nous proposent une transition avec uniquement les élections », propose Patrick Bala Malemba, coordonnateur interfédéral de l’UREC au Nord-Kivu.

Il estime qu’il n’est pas interdit à ces « hommes de Dieu » de faire évoluer les choses parce qu’ils sont  “l’Eglise au milieu du village ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)