Marché central de Kinshasa : plusieurs magasins n’ont pas ouvert par crainte des troubles


Plusieurs commerçants du marché central de Kinshasa n’ont pas ouvert leurs magasins et boutiques ce mercredi, par crainte d’être pillés, même si la vie a repris son cours normal dans la ville. Les échauffourées qui ont opposé un groupe des manifestants aux forces de l’ordre aux environs du grand-marché  ont été à l’origine de cet arrêt de travail. La police a dispersé les manifestants à l’aide de gaz lacrymogène.
Aux pavillons 5, 9, 2 ou 1, presque tous les étals étaient vides. Des commerçants ont décidé d’observer la situation sécuritaire qui était fragile, renseigne le reporter de Radio Okapi. Seuls les vendeurs des produits alimentaires  et des friperies ont exposé leurs produits.
 
Les vendeurs demandent aux politiciens de se mettre d’accord pour enfin stabiliser la situation politique et économique.
Le porte-parole de la police affirme que les policiers ont rétabli l’ordre sur trois sites pour empêcher des actes de vandalisme. Le colonel Pierrot Mwanamputu cite les environs du marché central, le quartier Kingasani ya suka, dans la commune de Kimbaseke, et la place Echangeur.
Il signale que la police a procédé à quelques interpellations et invite la population à ne pas recourir aux actes de vandalisme. Le porte-parole de la police assure que des mesures sont prises pour préserver l’ordre public.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner