Lubero: la société déplore l’activisme des groupes armés

La société civile de Lubero alerte le gouvernement congolais sur la recrudescence de l’insécurité occasionnée par l’activisme des groupes armés depuis quelques mois dans plusieurs chefferies de ce territoire du Nord-Kivu.

Dans une déclaration faite mercredi 3 mai à Radio Okapi, son président, Georges Katshongo indique avoir recensé depuis le début de l’année en cours plusieurs cas de vols, viols et kidnappings des civils suivis des demandes de rançon. Des actes  commis par des miliciens dans douze des vingt-deux groupements que compte le territoire de Lubero.

M. Katshongo recommande au gouvernement congolais d’organiser dans l’urgence la traque des groupes armés, de renforcer l’effectif militaire et d’encadrer les jeunes désœuvrés et les ex-combattants démobilisés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner