Des ONG dénoncent les kidnappings à Mambasa

Le superviseur d’une société d’achat de cacao a été enlevé mardi 9 mai dans le village Kenya à Mambasa. Il s’agit du troisième kidnapping enregistré en l’espace d’un mois dans ce territoire de la province de l’Ituri, ont indiqué les organisations locales de défense des droits de l’homme.

Ces kidnappings sont surtout enregistrés au sud de la collectivité des Babila Babombi.

Selon l’ONG des droits de l’homme «Réveil pour le développement au Congo», des hommes armés non autrement identifiés sont les auteurs de ces kidnappings.

Son coordonnateur, Jacques Kagala, indique que les ravisseurs exigent des rançons pour libérer leurs otages. Des rançons qui varient entre 1000 et 4000 dollars américains.

 «La population est en train de vider le lieu à cause de cette peur de l’insécurité», regrette M. Kaghala.

L’administrateur du territoire de Mambasa, Alfred Bongwalanga, se dit conscient de ce phénomène, qu’il attribue à la circulation illégale d’armes dans la région. Il demande à la population de se constituer en groupes pour se faire escorter par l’armée pour se déplacer sur les tronçons routiers les plus dangereux.

Selon lui, les autorités locales envisagent d’installer des positions militaires à Lwemba,  Maludu, Butsa.

En dehors de Mambasa, d’autres kidnappings ont été enregistrés il y a quelques mois à Bunia, la capitale provinciale de l’Ituri.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner