Lubumbashi : les militaires accusés de rançonner la population à la commune Annexe

A Lubumbashi (Haut-Katanga), l’ONG Groupe d’action non-violence évangélique (GANVE) accuse les militaires de rançonner la population à la traversée du pont Kasungami, dans la commune Annexe. Dans un communiqué parvenu mercredi à Radio Okapi, le responsable de cette structure plaide pour le remplacement de ces militaires par des policiers.

Selon lui, les passants sont sommés de débourser 200 à 500 francs congolais (0,3 USD) pour traverser.

Ceux qui ne s’exécutent pas subissent des sévices de divers ordres jusqu’à se voir trempé dans l’eau de la rivière comme le confirme le chargé du monitoring et des plaidoyers à GANVE, Réné Tumba. D’autres passants ont vu tout leur argent ravi, selon la même source.

Les responsables de la 22è Région militaire disent ne pas être au courant de cette situation mais promettent de mener une enquête.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (73)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (39)
Opposition (33)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)