Kananga : Mamadou Diallo plante un arbre à Kananga, symbole de « paix et réconciliation »

A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, célébrée le 5 juin de chaque année, le coordonnateur humanitaire des Nations unies et représentant résidant du PNUD, Mamadou Diallo, a planté un arbre au quartier général de la MONUSCO de Kananga. Pour lui, la plantation de cet arbre n’est pas qu’un appel au reboisement et à la protection de la nature, mais aussi un appel à la paix du grand Kasaï et de l’ensemble de la RDC.

« L’arbre dans la culture congolaise représente le lieu des réunions de toutes les familles et de toutes les communautés. Planter un arbre ici à Kananga c’est envoyer un message de paix et de conciliation, mais aussi de réconciliation aux populations du Kasaï », a conseillé Mamadou Diallo.

Par cet acte symbolique de planter un arbre, le représentant résidant du PNUD appelle aussi tous les Congolais à gérer le patrimoine environnemental qu’ils possèdent.

« La RDC héberge la deuxième plus grande forêt équatoriale de la planète et cette foret est un patrimoine pour toutes les humanités. Il appartient aux Congolais de le gérer pour que les générations futures vivent dans l’abondance », a exhorté Mamadou Diallo.

Sur place à Kananga, Mamdou Diallo devra également mener d’autres activités humanitaires. La situation humanitaire se dégrade dans cette ville, victime des exactions des miliciens de Kamuina Nsapu. Selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), près de 400 000 enfants sont exposés à la malnutrition sévère dans les Kasaï.

Un autre arbre planté à Kinshasa…

A Kinshasa, quelques responsables de la MONUSCO ont aussi symbolique planté des arbres à Kinshasa et à Kananga dans le Kasaï-Central. Selon le directeur d’appui à la Mission, Sarani Bodjan, cet acte a pour but d’inviter tous les Congolais à la protection de l’environnement et au reboisement.

Dans la capitale congolaise, le staff des Nations unies a planté l’arbre à l’entrée de leur bureau du site du complexe Utexafrica.

« Nous avons choisi de planter cet arbre aujourd’hui pour rendre hommage à cette nature qui nous donne la vie à travers les aliments et l’oxygène que nous consommons », a affirmé Sarani Bodjan.

Il a appelé tous les Congolais à éviter la pollution de l’air et la coupe désordonnée des arbres du pays.

« L’environnement nous appartient. Nous faisons partie de la nature. Nous devons en prendre soin et éviter des coupes anarchiques. Nous devons appeler nos enfants à prendre soin de la nature », a recommandé Sarani Bodjan.

Planter un arbre, c'est un geste capital pour assurer la continuité de l’espèce humaine. L’arbre nous fournit de l’oxygène et absorbe le gaz carbonique, a pour sa part exhorté un expert en environnement.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (102)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)