Des jeunes dénoncent la gestion «illégale» du Haut-Lomami

L’Union de la jeunesse congolaise (UJC) dénonce la gestion «illégale» du Haut-Lomami, un mois après la déchéance du gouverneur Célestin Mbuyu.

Basée à Kamina, chef-lieu de la province, cette structure sollicite que le ministre de l’Intérieur nomme, en bonne et due forme, un intérimaire en lieu et place du ministre provincial des Infrastructures, Jackson Kalenga.

Ce dernier, se plaint l’UJC, a été unilatéralement choisi par le gouverneur déchu.

«Nous appelons à la conscience du gouvernement central pour qu’il nomme le plus vite possible un gouverneur ad intérim. Soit on confirme celui qui est là, soit encore qu’on envoie un autre», a souligné le président de l’UJC, Darius Numbi.

Il reproche au gouvernement central de n’avoir pas manifesté d’intérêt pour la province du Haut-Lomami.

«Pourquoi dans le Haut-Katanga, un gouverneur intérimaire avait été nommé après que la chute du gouvernement provincial ?», s’interroge-t-il.

Contacté par Radio Okapi, le président de l’assemblée provinciale du Haut-Lomami, Masangu Bondo, affirme séjourner à Kinshasa pour rencontrer sa hiérarchie au sujet du vide à la tête de la province.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner