Nord-Kivu: le CICR attend des garanties sécuritaires avant de reprendre ses activités

Au lendemain de la libération de ses deux agents enlevés par des hommes armés à Lubero, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dit attendre des garanties sécuritaires avant de reprendre ses activités au Nord-Kivu. L’organisation avait suspendu ses activités dans la province à la suite de l’enlèvement de ses agents.

« Effectivement, nous avons suspendu pour l’instant nos mouvements dans la région. Et pour l’instant nous allons continuer l’analyse de la situation et de l’environnement », a fait savoir le chargé de communication de la délégation du CICR à Goma, James Matthieu.

Il a reconnu que « décider de la suspension des activités humanitaires a toujours un impact considérable sur la population qui souffre des conflits ».

« Nous voulons continuer à fournir de l’aide humanitaire aux populations dans le besoin, mais nous ne pouvons faire cela que si nous recevons des garanties acceptables de sécurité », a ajouté James Matthieu.

Vous pouvez écouter ses explications dans cet extrait sonore.

/sites/default/files/2017-06/20170617-entretien-cicr_51sec.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (102)
Ebola (87)
Elections (87)
élection (46)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (18)
Opposition (17)