Le CICR réclame « la libération sans conditions » de ses agents enlevés au Nord-Kivu

Dans un communiqué publié jeudi 8 juin, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) annonce que deux membres de son équipe ont été enlevés mercredi entre Kirumba et Beni, dans le territoire de Lubero, province du Nord-Kivu, en RDC.

Le CICR fait savoir que les deux personnes faisaient partie d’un convoi pris à partie par des hommes armés, alors qu’il circulait dans la région dans le cadre d’une mission d’assistance humanitaire. 

« Nous déplorons vivement cet enlèvement et mettons tout en œuvre pour que nos collègues puissent retrouver leurs familles le plus rapidement possible », déclare Christine Cipolla, cheffe de la délégation du CICR dans le pays.

« Ce grave incident pourrait malheureusement affecter de manière durable toutes nos activités dans le Sud-Lubero », ajoute-t-elle, expliquant que « de tels actes constituent une atteinte à la sécurité des acteurs humanitaires ». Mme Cipolla lance « un appel aux ravisseurs afin qu’ils libèrent immédiatement nos collègues, sains et saufs, et facilitent leur retour ».

Le CICR note qu’une distribution de vivres et d’articles ménagers de première nécessité avait commencé dans les villages de Kamandi-Gite et Kikuvo et a dû être interrompue à cause de cet incident de sécurité.

« Tous les déplacements du CICR prévus dans le Nord-Kivu ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre », conclut le communiqué.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires