Nord-Kivu : plus de 300 victimes des violences sexuelles réinsérées dans la vie sociale

Plus de trois cents femmes victimes des violences sexuelles ont été réinsérées dans la vie sociale et économique, a déclaré mercredi 5 juillet, le directeur du centre communautaire Buholo dans le quartier Mugunga à Goma (Nord-Kivu), Daniel Bisimwa. Ce programme de réinsertion social s’inscrit dans le cadre du programme «Tupinge Ubakaji» (Lutte contre les violences sexuelles en français)), lancé il y a deux ans à l’Est de la RDC.

«Parmi les 331 cas, au moins 272 étaient référés à l’hôpital Keshero pour les soins. Maintenant, elles sont dans la vie courante et font les petits commerces, d’autres font l’agriculture, le tissage des paniers, la coupe et couture notamment. Nous sommes obligés de les accompagner, afin de s’assurer que leur autonomisation est un succès», a-t-il indiqué, lors de la visite de la ministre canadienne du Développement international et de la francophonie dans cette entité où vivent de nombreux déplacés.

Le programme «Tupinge Ubakaji» est financé par le Canada et mis en œuvre par quatre agences de l’ONU dont le PNUD.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner