RDC : MSF appelle à la libération de trois de ses membres retenus en otage par les ADF depuis 4 ans

Médecins sans frontières(MSF) appelle, dans un communiqué publié mardi 11 juillet, à la libération de ses trois employés, kidnappés durant l’attaque du village Kamango(Nord-Kivu) par le groupe armé Allied Democratic Forces (ADF). Philippe Bundya Musongelwa, Richard Muhindo Matabishi et Romy Ya-Dunia Ntibanyendera ont été kidnappés depuis 2013 alors qu’ils  effectuaient une mission exploratoire pour évaluer les besoins médicaux à Kamango, dans la province du Nord-Kivu.
 
MSF demande « à ce que les décideurs et personnes influentes en RDC et dans la région s’engagent pour la libération des otages et œuvrent pour un dénouement rapide de la situation ».     
 
Cette ONG rappelle que dans cette zone, coincée entre les montagnes du Rwenzori et les denses forêts du Parc National des Virunga, les ADF entretiennent un climat de terreur et la pratique de l’enlèvement est monnaie courante. A l’instar de l’équipe de MSF, des centaines de personnes, en majorité de nationalité congolaise, mais aussi des Ougandais, Burundais, Tanzaniens, ont disparu, donnant à ce conflit un rayonnement régional. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner