Marche pacifique en RDC : plus d’une centaine d’interpellations enregistrées (Amnesty international)

Plus d’une centaine de personnes ont été interpellés, quatre autres blessées, lors de la marche pacifique organisée lundi 31 juillet à travers la République démocratique du Congo (RDC). Amnesty international qui dresse ce bilan déplore le recours excessif à la force et déplore des tirs à balles réelles de la part de la Police nationale congolaise (PNC).

Le chercheur d’Amnesty international sur la RDC, Jean-Mobert Senga plaide pour la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes, y compris les journalistes, arrêtées dans le cadre de ces manifestations pacifiques.

Alors que la RDC se trouve dans un processus politique et électoral crucial pour son avenir, les autorités congolaises doivent de toute urgence prendre des mesures pour arrêter cette répression acharnée contre toute forme de dissidence, ajoute Jean-Mobert Senga.

Selon les informations recueillies par Amnesty international, les forces de sécurité congolaises ont fait usage de grenades lacrymogènes et tiré à balles réelles sur des manifestants pacifiques dans six des onze villes concernées par les manifestations.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner