La MONUSCO promet de remettre le chef milicien Sheka aux autorités de la RDC

La MONUSCO remettra « très prochainement » le chef de la milice Maï-Maï Nduma Defense of Congo (NDC), Ntabo Ntaberi, dit «Sheka» aux autorités congolaises pour des poursuites, a annoncé mercredi 2 août Fabienne Pompey, la porte-parole de la mission onusienne en RDC.

D’après elle, le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNDH) plaide pour un procès rapide du milicien, accusé notamment des crimes contre l’humanité et recrutement et l’utilisation des enfants dans sa milice.

Ntabo Ntaberi est depuis 2011 sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par les autorités congolaises. Il s’était rendu le 26 juillet  dernier aux forces de la MONUSCO «en pleine conscience et connaissance du fait qu’il est l’objet d’un mandat d’arrêt.» Il est pour l’instant sous la « supervision de la MONUSO », a assuré Mme Pompey.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner