Sud-Kivu : la société civile opposée à l’implication des militaires dans l’exploitation minière

La société civile du Sud-Kivu, en collaboration avec la coalition de la société civile de la région de Grands Lacs contre l’exploitation illégale des ressources naturelles, recommandent aux responsables des forces de sécurité d’écarter les militaires du secteur de l’exploitation minière.

Selon Cyprien Biringingwa, secrétaire exécutif de la société civile du Sud-Kivu, l’implication des militaires dans l’exploitation minière est en contradiction avec leur mission régalienne d’assurer la sécurité de la population.

«Nous voulons que les militaires sortent des puits, des activités minières, tout en sécurisant la population dans les zones minières. Qu’ils traquent aussi d’autres personnes de la chaine d’approvisionnement qui ne sont pas éligibles comme les membres des groupes armés», recommande  Cyprien Biringingwa.

Il s’exprimait dimanche 20 août à l’occasion d’un atelier de sensibilisation des acteurs économiques d’uvira et de Fizi contre la fraude et la contrebande des minerais avec les pays voisins.
Les représentants de l’armée, de la police, des services publics opérant aux frontières, les exploitants et négociants des minerais, les autorités civiles et les acteurs de la société civile ont pris part à cette activité.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner