Haut-Katanga: l’IRDH «préoccupé» par l’arrestation de l’avocat Jacques Kapanga

L’Institut de recherches en droits humains (IRDH) se dit « préoccupé » par l’arrestation  depuis mercredi du défenseur judiciaire Jacques Kapanga par un militaire de la garde républicaine. M. Kapanga a été arrêté pour avoir déclaré en public que le mandat du président Kabila était arrivé à terme depuis décembre 2016, a rapporté à Radio Okapi lundi 11 septembre Hubert Tshiswaka, le directeur général de l’IRDH.

Il déplore que l’interpellation de l’avocat ait été réalisée par un militaire de la garde républicaine.  « Nous ne comprenons pas comment des militaires s’investissent dans la politique.  Et que quand il y  a un point de vue politique différent, les militaires abusent de leur position pour influencer des arrestations », dénonce M. Tshiswaka.

Il réclame la libération de l’avocat détenu, estimant que «le fait de dire que le mandat du chef de l’état est arrivé à terme n’est pas un crime

Le directeur général de l’IRDH souligne en outre que le prévenu est détenu par les services spéciaux de la police en violation totale de la loi, pointant le fait que depuis mercredi dernier, il n’a pas encore été déféré devant un juge pour être entendu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner