RDC : Maman Sidkou «choqué» par les actes de violences perpétrés à Kamanyola

Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en République démocratique du Congo, Maman Sidikou, condamne les actes de violence perpétrés à Kamanyola au Sud-Kivu. Dans un communiqué publié samedi 16 septembre, il présente ses sincères condoléances aux familles des victimes.

«Je suis profondément choqué par le nombre élevé de victimes civiles qui étaient venues chercher refuge en République démocratique du Congo et je condamne toute forme de violence entre communautés», a déclaré le chef de la MONUSCO.

Trente-cinq personnes sont mortes dans les échauffourées qui ont lieu la veille, entre l’armée congolaise et les demandeurs d’asile burundais, à Kamanyola, en territoire de Walundu (Sud-Kivu). Cent-quinze ont été blessés.

Maman Sidikou rappelle l’obligation pour les forces de défense et de sécurité de ne recourir à la force qu’en dernier recours, en respect des principes de nécessité, proportionnalité et légalité, conformément aux standards internationaux.

Il appelle les autorités à ouvrir promptement des enquêtes judiciaires afin de faire la lumière sur les faits et de rendre justice aux victimes.

Maman sidikou annonce aussi que la MONUSCO a déployé des équipes sur le terrain afin de déterminer avec précision les circonstances des affrontements.

Par ailleurs, elle apporte une assistance pour le tri, les soins et l’évacuation des blessés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner