Nikki Haley recommande à la communauté internationale de tout faire pour que les déplacés regagnent leurs milieux d’origine

 
Nikki Haley, ambassadrice des Etats Unis à l’ONU en visite en RDC, recommande à la communauté internationale de «faire ce qui est nécessaire pour permettre aux femmes déplacées de retourner dans leur milieu d’origine». 
 
Elle affirme que cette question ne relève pas uniquement des Nations-unies, mais aussi du gouvernement Congolais.
 
L’envoyée de Donald Trump répondait ainsi ce jeudi 26 octobre à Kitshanga (Nord-Kivu) aux préoccupations des femmes déplacées qui lui ont présenté les conditions difficiles dans lesquelles elles vivent. Ces femmes souhaitent retourner chez elles.
 
Nikki Haley a aussi rencontré à Goma le Commandant de la force onusienne en RDC, le général  Derick Ngwebi avant de s’entretenir avec le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations-unies en RDC, M. David Gressly.
 
Avant de quitter Goma, Nikki Haley s’est rendue au siège de l’ONG CAJED où elle a  assisté à une représentation de la Capoeira par des enfants sortis des groupes armés. La Capoeira, est un sport pratiqué Brésil qui allie la danse aux arts martiaux. Ce projet est soutenu par l’UNICEF qui vise à detraumatiser ces enfants pour les amener à réintégrer de nouveau la société.
 
L’ ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU  va rencontrer Joseph Kabila vendredi à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner