Kasaï : 60 personnes tuées au mois d’avril, selon un rapport du BCNUDH


Un rapport du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) sur les violations des droits de l’homme en RDC publié mardi 24 octobre révèle que 64 personnes ont été tuées au mois d’avril dernier dans le territoire de Kamonia au Kasaï.

La note du bureau des droits de l’homme mentionne qu’une mission d’enquête spéciale a permis de documenter de graves violations et atteintes aux droits de l’homme commises entre le 14 et le 26 avril 2017 à Kamonia.

Des exactions auraient été commises par des membres de milices Bana Mura et des militaires congolais dans le cadre d’opérations de traque des membres de la milice Kamuina Nsapu et d’une campagne de représailles contre les communautés Lulua et Luba.

A cette période, lit-on dans le document, les miliciens Bana Mura ont exécuté sommairement au moins 64 personnes et violé au moins 41 femmes et deux enfants.
Selon le bureau des droits de l’homme, ces actes ont parfois été commis avec le soutien actif des militaires. Ces derniers sont accusés par ailleurs d’être directement responsables de l’exécution extrajudiciaire d’au moins 17 civils, dont un enfant.

En outre, le bureau des droits de l’homme a documenté 17 atteintes aux droits de l’homme commises entre mars et juin 2017 par des miliciens de Kamuina Nsapu. Ces derniers auraient notamment exécuté sommairement 14 hommes, 2 femmes et 7 enfants.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner