RDC: la présence des braconniers sud soudanais tourmente la population de Mogoroko

Le village de  Mogoroko (Haut-Uele) proche du parc national de la Garamba et à la frontière avec le Soudan du Sud vit dans la psychose depuis le début de cette semaine, suite  une forte intensification du braconnage par des groupes armés du Soudan du Sud. La nouvelle a été annoncée vendredi 27 octobre par le président de la commission Justice et Paix du diocèse de Dungu.

L’abbé directeur de la commission diocésaine Justice et Paix de Dungu-Doruma, Jean Pierre Bagudekia, indique que les braconniers armés en provenance du Soudan du Sud traversent paisiblement la frontière pour venir abattre les espèces protégées dans le parc de la Garamba.

Il s’agit notamment des éléphants, pour s’accaparer de leurs défenses, de girafes et Rhinocéros. 

Cette situation dure depuis les différentes guerres de 1998, selon ce prêtre catholique.

Pour l’instant, affirme la même source, ces braconniers armés n’inquiètent pas la population riveraine du parc national de la Garamba. Cependant, affirme l’abbé Bagudekia, cette présence étrangère sur le territoire congolais ne rassure pas les habitants de cette contrée, qui craignent une éventuelle attaque des FARDC contre ces braconniers.

Contacté par Radio Okapi, l’administrateur du territoire de Dungu, Christophe Ikando, a confirmé cette information. Il dit avoir déjà alerté le commandement de la zone opérationnelle de Dungu sur la présence ces braconniers sur le sol congolais.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner