Sud-Kivu : Abbas Kayonga aux arrêts, le gouverneur appelle la population à vaquer à ses occupations

Dans un communiqué publié dimanche 5 novembre, le gouverneur du Sud-Kivu, Claude Nyamugabo, appelle sa population «à rester calme et à vaquer librement à ses occupations». Il a assuré que l’insurgé et ses hommes sont aux arrêts, «en attendant leur procès qui débutera incessamment.»

«(…) Il [Abbas Kayonga] a été remis par la MONUSCO à la disposition de la justice congolaise, accompagné de 16 de ses complices. Nous assurons toute la population que la justice fera son travail et sanctionnera sévèrement les coupables», a indiqué Claude Nyamugabo.

Le gouverneur a fustigé les agissements de M. Kayonga et ses complices-après sa suspension de la tête du service antifraude «pour manquements graves»- en troublant l’ordre public dans la ville de Bukavu à l’aube du dimanche 5 novembre.

«Le précité [Abbas Kayonga] a décidé de réagir de cette manière inqualifiable pour un citoyen congolais, qui de plus, est un cadre de l’administration publique», s’est désolé Claude Nyamugabo.

Il souligne que ce sont des actes «isolés qui n’impliquent ni de près ni de loin la paisible communauté Banyamulenge.»

Des tirs ont été entendus depuis dimanche 5 novembre matin aux quartiers Nguba et Muhumba dans la commune d’Ibanda à Bukavu (Sud-Kivu). Selon les responsables de sécurité, les agents de l’ordre ont été déployés au domicile du responsable du Service antifraude qui venait d’être suspendu le 2 novembre par le gouverneur Claude Nyamugabo pour tracasseries.

Au lieu qui servait de fortification, un arsenal d'armes de guerre ainsi qu'un cadavre d'homme ont été trouvés, regrette le gouverneur Nyamugabo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner