Sankuru : une manifestation contre le gouverneur Ulungu dégénère, 4 blessés

La situation reste tendue depuis trois jours à Lusambo, chef-lieu de la province du Sankuru. Une frange de la population exige le départ du gouverneur Berthold Ulungu, lui reprochant une mauvaise gestion de la province. Quatre personnes ont été blessées lors des échauffourées du mercredi 15 novembre à Lusambo.

La tension est montée d’un cran mercredi 15 novembre, alors que la société civile tentait de manifester son mécontentement par une marche pacifique. La police est intervenue et des coups de feu ont retenti, créant la panique dans la population. 

Les versions divergent au sujet de la situation qui a alors prévalu à Lusambo. Certains témoins affirment que la police était aux prises avec les élèves, descendus spontanément dans la rue réclamer la reprise des cours. Leurs enseignants de Lusambo observent en effet un mouvement de grève depuis près d’une semaine, pour n’avoir pas perçu leurs salaires.

Pour d’autres sources, par contre, il s’agissait d’une marche initiée par la société civile de Lusambo dans le but de dénoncer la mauvaise gestion du gouverneur Berthold Ulungu.

Tout est parti d’une correspondance indiquant qu’une firme française se proposerait d’exécuter des projets de développement de la province du Sankuru, avec une enveloppe estimée à environ 1 000 400 000 dollars américains.

La population locale aurait appris que ces fonds seront affectés à la construction d’un aéroport international à Lodja et à la réhabilitation de la route Lodja-Bena. Pour les habitants, c’est plutôt Lusambo le chef-lieu de la province qui devrait accueillir prioritairement des projets d’une telle envergure.

Lors d’une réunion tenue mardi durant environ 5 heures, le gouverneur Ulungu Ekonda a tenté d’expliquer qu’il n’en était rien, et que la fameuse enveloppe ne serait pas encore à la disposition des autorités provinciale. Visiblement, il n’a pas convaincu le public et le mécontentement demeure.

Des sources concordantes renseignent que les échauffourées de ce

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner