RDC: les députés de l’opposition boycottent l’examen de la loi électorale

Les députés de l'opposition membres de la commission Politique, administrative et juridique (PAJ) ont décidé vendredi 1er décembre de suspendre leur participation aux travaux d'examen approfondi, par cette commission, du projet de loi électorale. Ces députés pensent en effet que ce texte est susceptible d’institutionnaliser la fraude électorale,  éliminer certains acteurs politiques du processus, comme Moïse Katumbi,  Jean-Pierre  Bemba et Franck Diongo. 

Au cours d'un point de presse, le député Toussaint Alonga de la nouvelle dynamique de l'opposition et membre de la commission PAJ, a dénoncé cinq dispositions liberticides contenues dans ce  projet de loi.

«Premier blocage, c’est l’exclusion de certaines catégorie des Congolais, qui ne pourront plus prendre part aux élections. Quand vous prenez l’article 105, on a élargi les séries de condamnations, alors que la constitution parle seulement de condamnations pour une infraction intentionnelle », a-t-il indiqué.

Un autre problème évoqué concerne la caution de 800 000 francs congolais (516 dollars américains) exigée pour chaque candidat, que M. Alonga estime exorbitant.

Ecoutez Toussaint Alonga ici :

/sites/default/files/2017-12/web-01._011217-p-f-kinshasaassnationaledeputespajdivises-00.mp3

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner