Discours de Monsengwo : Christian Mwando soutient, André Kakwata appelle à la retenue

Le discours du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya est diversement commenté par les acteurs politiques. Dans une interview accordée lundi 25 décembre à Radio Okapi, le député de l’opposition, Christian Mwando dit soutenir cette déclaration qui reflète la réalité actuelle que traverse le pays. Pour son collègue de la majorité présidentielle (MP), Patrick-Thierry-André Kakwata, le cardinal n’a fait que jouer son rôle de pasteur.  Toutefois, il appelle le clergé et les acteurs politiques toute tendance confondue à la retenue pour préserver la paix.

«Nous le voyons, par rapport au refus d’organiser les élections. Joseph Kabila aujourd’hui s’accapare du pouvoir, mais pourquoi faire» ? S’interroge Christian Mwando, le président de l’Union nationale des démocrates fédéralistes (UNADEF), parti membre du Rassemblement de l’opposition.

Il indique que la population a perdu cette année, 60% de son pouvoir d’achat mais les choses se passent «comme s’il n’y avait rien.»

«Aujourd’hui, comme le cardinal l’a dit, il est temps que l’homme politique prenne conscience que le pouvoir c’est au servir du peuple, c’est au service de la nation. Je tiens à soutenir ce message», affirme Christian Mwando.

Il appelle le peuple à «se tenir debout», étant donné que la République «est une chose commune.»

Appel à la retenue

Le député de la MP, Patrick-Thiery-André Kakwata, appelle pourtant à la retenue afin de préserver la paix en République démocratique du Congo.

«Nous ne pouvons pas prôner l’alternance sans avoir la paix. Il serait souhaitable que nous appelions tout le monde, même les acteurs politiques, les hommes de Dieu à la retenue», estime-t-il.

Selon lui, le cardinal devrait prêcher et approcher les acteurs politiques «pour leur faire voir les voies de Dieu.»

«Vous devez savoir que l’autorité vient de Dieu. En tant qu’homme de Dieu ou serviteur de Dieu, il [Cardinal Monsengwo] ne pouvait que collaborer avec celui que Dieu a oint comme autorité et aller de l’avant pour prêcher l’amour et non la haine», conseille le député Kakwata.

Dans son analyse du discours, il pense que le cardinal a «prêté des intentions» dans les passages où il évoque «des astuces pour conserver le pouvoir pour des intérêts personnels.»

«Même si nous parlons aujourd’hui d’une alternance, arriver à qualifier que ce sont des astuces pour conquérir le pouvoir pour ses intérêts personnels, c’est prêter des intentions. Même sur le plan biblique, on ne prête pas des intentions», indique Patrick-Thierry-André Kakwata.

Dans un message adressé aux fidèles de l’Eglise catholique de la RDC à l’occasion de la célébration de la fête de Noël, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a appelé la classe politique congolaise à la grandeur d’esprit et à mettre leur sagesse au service du peuple.

«La grandeur de l’homme se situe non dans les astuces politiques pour la conquête du pouvoir, mais dans la mesure où cette sagesse politique est mise au service du peuple, pour le projet de Dieu, pour un peuple et pour un pays», avait exhorté le cardinal.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Linafoot (19)
Vclub (19)
Opposition (18)