RDC: les laïcs catholiques maintiennent leur marche du 31 décembre

Le Comité laïc de coordination (CLC), une structure de l’église  catholique, dit maintenir sa marche du 31 décembre 2017 pour libérer l’avenir de la RDC. Les organisateurs affirment passer à cette étape après que leur appel aux autorités pour appliquer les mesures de décrispation inscrites dans l’accord de la saint Sylvestre n’a pas été suivi.

Léonnie Kandolo, membre du CLC chargée de la communication explique pourquoi leur démarche est initiée:

«Même si la loi électorale a été votée, même si le calendrier est accepté, et n’oublions pas que ce calendrier a tellement des préalables qui doivent être appliquées qu’il n’y a carrément aucune chance  que ce calendrier soit exécuté. Nous, nous voulons que l’accord [du 31 décembre 2016] soit appliqué tel qu’il avait été dit. Comment voulez-vous avancer si  on ne respecte pas la parole qu’on a  donnée ?  Dans les mesures de décrispations, par exemple, il y a la libération de prisonniers politiques et d’opinions. Certains ont même déjà été amnistiés. Mais, ils sont toujours en prison. Il y a tous ceux qui sont en exil qui ne peuvent pas rentrés..»

/sites/default/files/2017-12/01._271217-p-f-kin_leonnie_kandolo_clc.mp3

Dans une mise au point publiée ce mercredi dans la presse, le comité de coordination des laïcs a insisté sur le caractère pacifique de cette manifestation. Le CLC invite la population à n’accepter aucune forme de violence : pas de pneus brulés, pas de barricades, pas de propos violents, pas d’injures, pas de jets des pierres et autres projectiles, pas d’actes de vandalisme.

Les manifestants sont également appelé à ne pas considérer les policiers, les militaires et autres agents des services de sécurité comme des ennemis. Les organisateurs invitent pareillement la police et les autres services de sécurité  à encadrer les manifestants tout au long de leur parcours.

Selon les mêmes sources, ce jour-là, des femmes et des hommes de la République démocratique du Congo vont marcher pacifiquement en priant et en entonnant des cantiques, les chrétiens avec leurs chapelets, bibles, crucifix, etc. avec  des rameaux de paix.

Ce sont « des aigris »

Au cours d’un point de presse tenu mardi 26 décembre à Kinshasa, Justin Bitakwira, ministre du Développement rural s’insurge contre la marche projetée par le Comité laïc de coordination sur l’ensemble du pays.  Selon lui, ceux qui veulent organiser cette manifestation sont des aigris ; car beaucoup de laïcs catholiques dirigent les institutions de la République aux différents niveaux.

«Depuis 1960, il y n’a que des laïcs catholiques qui ont dirigé ce pays. Et aujourd’hui [encore], allez à la présidence de la République, à la Primature, au Gouvernement, au Parlement, les gouverneurs des provinces, aux assemblées provinciales… vous trouverez qu’à 70 pour cent ce sont des laïcs catholiques », a assuré Justin  Bitakwira.

D’après lui, les organisateurs défendent les canevas d’une frange de l’opposition, notamment « du G7 et du Rassemblement de Limete. Ça n’a rien avoir avec l’Eglise catholique.»

/sites/default/files/2017-12/02._271217-p-f-kin_justin_bitakwira_sur_la_marche-00.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (105)
Ceni (76)
Elections (70)
Ebola (50)
FARDC (49)
CPI (30)
Beni (28)
Linafoot (27)
Monusco (26)
Division I (23)
UDPS (20)
Kinshasa (17)
Police (17)